Ce qui nous touche

Des cinq sens, on célèbre souvent prioritairement la vue et l’ouïe. Pourtant, le toucher est le fondement de tous les autres sens, « l’essence du sensible » comme le disait déjà Thomas d’Aquin. Des animaux entendent, voient et sentent bien mieux que les humains, mais la sensibilité tactile est beaucoup plus développée chez l’homme. Certaines victimes duLire la suite « Ce qui nous touche »

Oser la confiance

La confiance est comme l’équilibre du cycliste. Pour trouver cet équilibre au premier tour de pédale, rien de sert de faire appel à la raison, au calcul ou aux concepts. Il suffit d’une impulsion, antérieure à toute réflexion de l’intelligence ou aux motivations de la volonté. Il suffit seulement de regarder loin devant soi etLire la suite « Oser la confiance »

L’éternité, c’est maintenant

Non, l’éternité n’est pas un temps interminable (surtout vers la fin…) à venir plus tard, c’est Le Temps Infini à vivre dès maintenant. Renversons totalement la perspective. Plongeons dans la vraie vie, pas celle des apparences, des phénomènes et de nos conditionnements mais bien celle de la seule réalité, réalité cosmique et divine puisqu’il fautLire la suite « L’éternité, c’est maintenant »

Que la joie soit dans les cœurs

Joie confiance, joie gratitude, aussi chaude qu’un oiseau qu’on serre au creux de sa main. Joie intime mais nécessairement partageuse. Joie qui se reçoit sans cesse, qu’il suffit d’accueillir avec simplicité et… joie. Car la joie nourrit la joie. Vouloir la joie et savoir la reconnaître. Être joyeux de la joie de mon frère. JoieLire la suite « Que la joie soit dans les cœurs »

La vague, seulement la vague, puis l’océan

Les vagues succèdent aux vagues mais quelle est la réalité de la vague ? Le réel, c’est l’océan, pas la vague. La vague n’existe pas et vouloir l’individualiser serait un exercice illusoire. L’océan nous parle par les vagues. La vague est la respiration de l’océan et c’est le destin de la vague d’en être le souffleLire la suite « La vague, seulement la vague, puis l’océan »

La vérité dans le miroir

« La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve », écrivait le poète mystique persan Djalâl ad-Dîn Rûmî qui a tant influencé le soufisme. Illusion et insuffisance de ce que nous croyons posséder, infime partLire la suite « La vérité dans le miroir »

Oser dire “je ne sais pas“ et avancer

Longtemps, on a demandé aux religions de tout expliquer, de tout justifier. Dans nos sociétés modernes, on a ensuite demandé aux responsables politiques et aux États d’avoir réponse à tout. Nous avons cru aussi que la science pouvait tout dévoiler. Et depuis le début de la pandémie Covid-19, nous entendons des responsables politiques, des médecinsLire la suite « Oser dire “je ne sais pas“ et avancer »

L’invisible parmi nous

Nous ne savons plus voir. Paradoxe, nous sommes saturés d’images mais nos écrans font écran à l’essentiel. Après tout, c’est le propre d’un écran de faire écran, ne le savions-nous pas ? Sauf que derrière ces images qui peuplent notre imaginaire et colorisent nos rêves, ces images en miroir qui sont les selfies de nos vies,Lire la suite « L’invisible parmi nous »

Le goût de la docilité

Il faut entrer dans la nuance des mots. D’ailleurs, tout dans la vie doit s’apprécier dans les nuances et dans les marges. La nuance, c’est le contrepoint de la complexité, son acceptation et sa poésie. Notre expression gagne toujours à s’enrichir de l’abondance des mots qui font le tour d’une même idée mais l’éclairent chacunLire la suite « Le goût de la docilité »

Pas de vent favorable pour…

Chacun connaît la fameuse formule de Guillaume d’Orange : « Pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il veut aller ». En clair, il importe de se fixer un cap, un objectif, un but dans la vie. Mais derrière ce précepte moral volontariste, pourquoi ne pas tenter une lecture plus spirituelle ? Car le plus importantLire la suite « Pas de vent favorable pour… »