À propos

La spiritualité n’est pas un concept, c’est une pratique

Dans les temps d’avanies pandémiques que nous vivons, oublions un instant l’écume des jours. Embarquons pour le grand large en nous recentrant sur l’essentiel. Cette expression “sentiment océanique“  apparaît dans une lettre de Romain Rolland à Sigmund Freud, en 1927, où il le définit ainsi : « J’entends par là : – tout à fait indépendamment de tout dogme, de tout Credo, de toute organisation d’Église, de tout Livre Saint, de toute espérance en une survie personnelle, etc. –, le fait simple et direct de la sensation de l’«éternel» (qui peut très bien n’être pas éternel, mais simplement sans bornes perceptibles, et comme océanique)…Je suis moi-même familier avec cette sensation. Tout du long de ma vie, elle ne m’a jamais manqué ; et j’y ai toujours trouvé une source de renouvellement vital.»

Si la vie spirituelle est souvent associée à une dimension religieuse ou mystique, les parcours de spiritualité, les chemins de l’intériorité sont ouverts à tous. Comment apprendre à contempler, recevoir, participer à une œuvre de libération, d’ouverture à ce qui est plus grand que nous ? Le chemin de spiritualité n’est pas une autoroute de développement personnel et ne doit pas non plus se transformer en impasse entre ego et illusion. Le chemin de spiritualité, la démarche poétique au sens où elle est créatrice, invite chacun à ne pas se mentir à soi-même. C’est parfois un sentier de crête exigeant mais il ouvre toujours sur un horizon puissant et inspirant, un océan sur lequel je vous invite à voguer ensemble.

Jean Dumonteil

%d blogueurs aiment cette page :