Une simple impression

“Impression, soleil levant“, c’est un célébrissime tableau de Claude Monet. Le soleil y émerge d’une brume enveloppante, tout semble encore nébuleux, comme nos souvenirs, ces impressions enfouies dans notre mémoire, ce que tu as imprimé, sans en vouloir garder la précision des faits, seulement ce qui en a été une perception fugace. Affleurement de la vérité de l’aurore. Tes impressions sont-elles ces perceptions apparemment éphémères qui gravent en toi l’essentiel ?

Entre inconscience et conscience. Entre intuition et réminiscence. Vague impression, bonne ou mauvaise impression. Quand l’impression émerge, elle est chaque fois neuve et pourtant elle hérite de tout ce qui a déjà été imprimé ta mémoire. L’impression n’a pas besoin de mots, elle est sœur de l’intuition. Elle parle au cœur, elle dit les mots de l’âme. Elle ne raisonne pas, elle laisse seulement résonner. 

C’est une simple impression, une perception pas encore formulée ou même jamais dite mais jamais perdue, comme un message que tu t’adressais à toi-même, un avertissement, ce moment juste avant l’élan, qui prépare la réponse. Et puis cela t’a fait forte impression.  Impression indélébile, tellement impressionnante que tu en restes impressionné, intimidé, interdit. 

Impression comme une entrevue. Mémoire de notre rencontre, reconnaissance avec qui, avec quoi ? Avec le soleil levant, avec toi qui t’avances. Impression comme une interprétation instantanée et déjà définitive. La première impression sera la bonne, étincelle et point de rencontre entre l’inédit et notre histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :