Corps, esprit et âme

Regarde cette pierre cubique. Elle a trois dimensions, longueur, profondeur et hauteur, toutes égales. Ainsi est la pierre cubique et il ne viendrait à personne l’idée de ne s’intéresser qu’à sa seule hauteur. La pierre cubique n’existe qu’en trois dimensions, elle est ces trois dimensions qui la font pierre et lui donne son poids, sa forme et son épaisseur, son unité. Ainsi est l’homme. Pleinement homme dans ses trois dimensions, corps, âme et esprit, indissociables.

Corps, âme et esprit ne sont pas autonomes. Ce sont les trois dimensions de l’homme dans l’anthropologie fondamentale. Comme pour la pierre cubique, chaque dimension est essentielle mais inséparable des deux autres et ne saurait à elle-seule, résumer et définir l’objet qu’on décrit. Trois dimensions qui ne trouvent leur sens que dans leur relation. 

Alors, pourquoi la méfiance envers le corps, visible, et vu comme inférieur à l’âme ? Pourquoi l’incompréhension devant l’âme et l’esprit, infiniment invisibles, ignorés ou fantasmés ? Être pleinement homme, c’est être corps comme longueur, esprit comme hauteur et âme comme profondeur. Pleinement vivant, animé, et relié.

Relié, comme la pierre cubique qui n’a pas été taillée pour sa seule fin. Elle n’est pierre que reliée aux autres pierres pour la construction de la cathédrale, en longueur, profondeur et hauteur.  

Un avis sur « Corps, esprit et âme »

  1. Bonjour,
    Tout n’est qu’interprétation ou perception.
    Ainsi, moi qui suis athée, le triptyque symbolique se déclinera en corps, esprit et conscience.
    Le corps dans sa longueur.
    L’esprit dans sa hauteur.
    La conscience dans sa profondeur.
    Une conscience comme sens moral prompt à la pratique de la solidarité, l’altruisme, le bien public.
    Ma cathédrale n’a rien de mystique; elle est simplement émancipation, perfectionnement, sublimation de l’être humain, instruit et nourri de ce qu’autrefois la Grèce d’Homère appelait la paideia, l’initiation à la vertu civique.
    Éclairé de cette vertu fondamentale, chaque homme, chaque pierre pourra alors se relier aux autres pour l’émergence d’un véritable Humanisme universaliste, dans sa longueur, dans sa hauteur, dans sa profondeur.
    Cordialement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :