À la rencontre de l’inconnu

Nous sommes tous Christophe Colomb face à tant de choses que nous interprétons, croyons découvrir et posséder. Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique. Le continent était là avant lui et il en a donné l’accès aux Européens. Le marin génois est allé à la rencontre de l’inconnu et il a si peu compris la réalité de sa rencontre qu’il se croyait parvenu aux Indes. 

Ne crois pas découvrir l’Amérique avec des projections et toutes les représentations que tu as façonnées. Acceptons ensemble de recevoir ce que nous ne connaissons pas. Allons à la rencontre de l’inconnu et faisons, dans la joie, hospitalité à l’inouï. Écoutons l’inédit. Laissons éclore l’innommé. 

Comme l’heureux homme qui invente un trésor. Inventer : ce verbe magnifique car l’inventeur du trésor n’est pas le créateur du trésor, il est celui qui rencontre l’inattendu et révèle ce qui était caché. Tant de trésors à inventer, d’Amérique à recevoir. Dans la goutte d’eau ou le sourire de tes yeux. Rien à conquérir, tout à accueillir et rejoindre. Bienvenue dans la lumière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :